Borobudur – Java Centre

Mardi 24 octobre

Nous prenons l’avion dans 2 jours pour le Cambodge et avant ; direction Borobudur ! Comment quitter L’Indonésie sans aller voir le temple de Borobudur ?

« Lonely » parle de lui comme d’ un émouvant témoignage de l’apogée du bouddhisme. Ce temple fait partie des plus importants sites du monde, il est aussi l’un des plus beaux d’Asie du Sud-Est.

« Maman et ses bouddhas… ! » disent ce matin les enfants. Depuis notre arrivée en Indonésie, nous en avons aucun ; et avec ce sanctuaire je pense que je vais être comblée 😊

Nous sommes arrivés hier après-midi avec un bus de Yogyakarta.

Bus Yogyakarta (gare routière Jombor) à Borobudur 2h ; 80 000 RP environ 5€ pour 4 personnes.

Nous logeons ici au Rajasa, c’est une guesthouse à la sortie du village, à 1km à peine de l’accès au site. Notre chambre avec vue sur rizières s’est malheureusement transformée en chambre avec vue sur… rien ! Néanmoins, nous sommes bien placés, c’est propre, le coin commun est très agréable et il y a une très gentille « laundry » de l’autre côté de la route. (Laundry = lessiveuse). Nous resterons donc ici pour ces 2 jours.

Rajasa Guesthouse 1nuit en chambre familiale à 450 000 RP environ 30€.

Ce matin, nous partons à la découverte du monument bouddhique de l’Indonésie !

« Maman, c’est tôt quand même… ! » C’est juste 6h ! Debout. On doit arriver avant 7h30 ! » Non, non, détrompez-vous, nous ne sommes pas des tortionnaires 😉 Il y a une règle d’or pour visiter Borobudur c’est : arriver le plus tôt possible. L’idéal c’est d’arriver devant la porte avant l’ouverture du site, à 6h, voire de s’offrir l’entrée au lever du soleil (4h30). « 7h30 c’est plutôt sympa quand même les enfants ! »

Le temple de Borobudur daterait de la fin du 8e Siècle ou du début du 9e Siècle. Ce sanctuaire bouddhique c’est deux millions de blocs de pierre assemblés en forme de stupa symétrique enroulé autour d’une petite colline.

Vue du ciel, la construction ressemble à un gigantesque mandala tantrique en trois dimensions.

TEMPLE

Le monument était conçu pour représenter la vision bouddhique du cosmos, commençant par le monde terrestre et montant en spirale jusqu’au nirvana, l’état d’illumination ou d’être éveillé considéré par les bouddhistes.

Borobudur est composé de 10 niveaux : la cour, les 6 terrasses carrées et les 3 terrasses circulaires. Ces 10 niveaux correspondent aux 10 étapes de la vie sur terre que l’on doit franchir pour devenir un Bouddha ; comme par exemple, vivre toujours dans le droit chemin, être difficilement influençable, éviter consciemment la profanation, savoir distinguer le bien du mal, etc…

Passés l’entrée, nous avançons dans le parc en suivant « Candi Temple ». Au détour d’une allée… Borobudur.  A la fois puissant et serein, nous pourrions tout aussi bien rester là à le contempler pendant des heures tellement ce qu’on a devant les yeux est beau

 

« Maman, il y a des bouddhas de partout !! Il y en a beaucoup de cassés aussi ! Pourquoi ? »

Il faut savoir que ce site a subi beaucoup de dommages ; il a été abandonné pendant très longtemps, des séismes et des éruptions volcaniques ont aussi contribué à le déstabiliser. Alors, même si un travail titanesque a été entrepris depuis, sur les 432 bouddhas (non je ne les ai pas tous compter ! Je l’ai lu 😉), il y en a bien quelques-uns à qui il manque une tête.

 

En partant de la porte principale, nous entamons la visite des galeries du stupa dans le sens des aiguilles d’une montre, comme dans tous les monuments bouddhiques. Ca aussi nous l’apprenons 😉

Lily et Jonas s’amusent à découvrir les panneaux narratifs qui retracent de nombreux aspects de la vie javanaise de l’époque, des navires, des éléphants, des musiciens, des guerriers… Pendant ce temps, Ludo craque sur le sol en pierre « Une terrasse comme ça, ce serait magnifique ! » Je ne suis pas certaine qu’il nous reste de la place pour ramener quelques cailloux 😉

La promenade dans les galeries du stupa se transforme même en séance de mathématiques…

Sachant que le temple a 8 étages, que pour accéder à chaque étage il y a 6 marches, combien devons nous monter de marches pour accéder en haut du temple ? (nous sommes en pleine révision des tables de math en ce moment !) Sachant maintenant qu’à chaque étage il y a une marche de cassée… La suite en vidéo 😊

 

 

 

Pendant ce temps, nous grimpons tout doucement nos marches… Il fait très chaud. De partout des étudiants, nous sommes en pleine semaine et cela ressemble à des sorties scolaires, plutôt des lycéens. Nous avons droit à des séances photos à répétitions, Lily et Jonas posent et posent et re posent !

Ce soir, ils feront la Une du Facebook Indonésien à ce rythme-là 😉 « Maman, regarde !! Ils interview même Papa ! Regarde il fait la star !! » Ça y est nous sommes des célébrités.

« Pourquoi êtes-vous en Indonésie ? D’où venez-vous ? Comment trouvons-nous leur pays ? Que trouvons-nous ici en Indonésie que nous ne trouvons pas chez nous ? »

Les étudiants sont curieux et contents de se faire photographier avec nous, nous nous prenons au jeu.

 

Nous arrivons à la dernière plateforme du temple symbolisant le nirvana éternel ; la vue est splendide. Ici, des bouddhas sont partiellement visibles dans des stupas en pierre treillissée. L’un d’eux est considéré comme le Bouddha de la chance, je crois qu’on l’a trouvé… Un homme prie et y dépose quelques roupiahs.

 

Le couché de soleil doit être merveilleux vu d’ici. Je comprends mieux aussi pourquoi certains viennent très tôt le matin. Il est tout juste 10h et nous reprenons le chemin de l’hôtel pour faire une pause. En sortant du temple, nous sommes assaillis par des marchands ambulants, figurine, avion, carte, porte clé, chapeau, foulard, fruits, tout y est… Ils sont parfois même insistants ; mais nous résistons ! à eux et à Jonas 😉 « Maman, regarde il est trop bien cet avion ! et le cerf-volant … »

Cet après-midi, nous avons prévu de nous rendre au temple et monastère de Mendut, un village à côté de Borobudur. Mais ça c’était avant de se poser à la chambre, nous n’en partirons plus… La fatigue nous gagne et nous préférons nous poser finalement. Derrière la guesthouse un champ et des rizières, Jonas et Papa y joueront un long moment avec un petit-parachute que Jonas s’est acheté à Yogyakarta.

Nous avons décidé avec Ludo de donner à Lily et à Jonas de l’argent de poche dans chaque pays que nous traverserons ; un moyen pour eux de découvrir la monnaie locale et une façon de gérer eux-mêmes leurs achats souvenirs. Ici, la somme leur paraît énorme « 100 000 RP Papa !! Je vais pouvoir m’acheter pleins de choses ! » Alors, rappelez-vous 1ère règle, je dois porter tout ce que j’achète pendant les 6 mois d’Asie ; 2ème règle, ou plutôt précision, 100 000 RP = 7€. Et là, les têtes de nos charmants enfants changent 😊

img_5214

 

Mercredi 25 octobre

Reposés et prêts pour de nouvelles découvertes, nous enfourchons nos super scooters pour visiter les villages autour de Borobudur. J’ai lu que le paysage autour avait un charme fou ; verdoyant de rizières et ponctué de villages javanais classiques. Il y en a surtout deux qui nous intéressent : les villages de Karang et de Nglipoh ; le premier est associé à la fabrication du tofu, le second, c’est un centre de céramique.

Sur le chemin de Karang, nous nous arrêtons, des femmes tournent des paillasses en bambou tressée, à l’intérieur quelque chose mais nous ne savons pas ce que c’est. Serait-ce du tofu ? En toile de fond, des plantations avec des fleurs. Un peu sceptique, nous poursuivons nous route jusqu’à Karang.

 

Contents de nous, nous arrivons au village que nous avons trouvé facilement ; l’atelier de fabrication du tofu, quant à lui, c’est une autre histoire !

Premier passage dans le village, nous arrivons à la sortie, une fabrique mais celle-ci ressemble plus à un atelier de poterie que de tofu. Un indonésien nous explique que pour le tofu c’est dans le village « A few meters ! »

Autour de nous, les mêmes fleurs que sur le bord de la route, nous en profitons pour lui demander. Ce n’était pas du tofu ! C’était du tabac… Des fleurs à tabac… « Mais, Maman, elles sont trop belles ces fleurs ! Et si on fait des cigarettes avec des fleurs, cela ne peut pas être mauvais une cigarette parce qu’une fleur c’est naturel ! » dit Lily. J’adore cette vision encore si innocente.

 

Nous repartons et quelques « few meters » plus loin, toujours rien. Au loin, quelques vélos et un tuk-tuk, nous nous approchons et nous voyons quelques touristes, cela doit être ici !

Aucune indication, une porte s’ouvre sur un atelier. Il fait encore plus chaud dedans ! Un feu de bois, des cuves et des graines de soja. C’est bien ici 😊

Un jeune homme nous explique la fabrication du tofu grillé. Ce tofu est vendu sur le marché, leur clientèle principale sont les restaurateurs. Ils le cuisinent selon des méthodes traditionnelles, il est cuit avec de l’huile de coco sur un feu de bois. Ils commencent par passer les graines de soja dans une presse pour en faire une bouillie ; ensuite ils mettent cette bouillie à cuire avec l’huile de coco. Une fois cuite, il la filtre grâce à un tissu et la laisse refroidir. Voilà c’est prêt ! Si vous préférez le tofu grillé, il faut attendre le soir ; ils les font frire dans de l’huile.

Le jeune homme me propose d’en goûter un morceau « Maman, tu vas goûter ?! Bien sûr ! » C’est un vrai délice ; rien à voir avec celui qu’on peut trouver ailleurs.

 

Direction Nglipoh maintenant. La fabrication de la poterie ici remonterait à plus d’un millénaire et tous les habitants participent à cette activité. Au bord d’un chemin, nous voyons une vieille dame sortir des plats de sous les cendres, on doit y être.

A quelques mètres de là, une autre dépose sur le sol quelques récipients encore tout juste formés. « Avec quoi ils font ces plats Papa ? » En terre cuite. Personne ne parle anglais, nous restons là un moment à observer cette vieille dame et très vite, quelques enfants nous rejoignent. Lily fait quelques photos. Nous échangeons sur les prénoms et fabriquons quelques avions en papier que nous leurs offrons. Encore un beau moment 😊

 

 

De retour à Borobudur, nous décidons de poursuivre notre périple scooter en allant jusqu’à Mendut où nous voulions aller hier après-midi.

 

Dans ce village à environ 3 kms de Borobudur, il y a un charmant temple dit « Lonely » ; alors allons-y !  D’autant que ce temple abriterait la plus fabuleuse statue conservée dans son cadre original à Java ; un Bouddha de 3m de haut.

A côté du temple, le monastère bouddhique. C’est par lui que nous commençons. Aussitôt rentrés, nous ressentons cette quiétude et une immense sérénité. Des palmiers, des bambous, quelques nénuphars et des statues qui datent d’une autre époque. La visite est douce et fraîche.

 

Juste à côté, comme le disait, « Lonely » se dresse le temple ; à côté de lui un arbre qui lui aussi date d’une autre époque. Jonas est plus attiré par l’arbre que par le temple 😉 Il lui faudra patienter un peu.

La statue est bien là, immense ! L’intérieur qui l’abrite est tellement petit comparé à elle. La visite est très courte au plus grand bonheur de Jonas qui court vers l’arbre et tente de s’accrocher à une de ses lianes… « Maman, je suis caché ! Trouve moi ! » Le tronc est un véritable terrain de jeu. « Mais où est Jonas ?!

IMG_5361

 

 

 

Nous journée s’achève sur cette pause « mystique », nous devons rentrer à la chambre pour préparer les sacs.

Demain, c’est une nouvelle étape dans notre voyage, nous quittons l’Indonésie pour le Cambodge. 30 jours… « C’est passé trop vite ! » dit Ludo, je suis d’accord avec lui ce soir. Je garde de très beaux souvenirs de ces 30 jours, des images merveilleuses qui me berceront longtemps mais aussi et surtout ces personnes que nous avons rencontrées et qui ont transformées ce joli périple. Des partages, beaucoup de sourires, de gentillesse, de chaleur aussi et pas que dans les cœurs !

Good Bye Indonesia, see you soon 😉

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion sur « Borobudur – Java Centre »

  1. cc mes loulous toujours magnifiques je ne sais pas ou vous êtes ce jour, 4 nov … nous aussi on vit des aventures de guedin… … en panne sur la A41 petite visite d’Annecy somme toute très jolie ville, on a meme vu de tres belles et énaurmes coccinelles blanches… ah ah?? ben oui au garage volkswagen hihi ………………….. et enfin retour a la maison … bon ok pas de coucher de soleil pas de bouddha, mais bon … aventure quand même lol … bon j’attends la suite avec impatience bises a vous 4 je vous aime .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s