Vientiane – « 3,2,1… Bonne année! »

Dimanche 31 décembre

« C’est un nouvel an exotique pour vous cette année ! » Je repense à ce message d’une de mes amies. Elle avait raison… C’est à Vientiane que nous aurons la chance de commencer l’année « avant la France ! » comme dirait Jonas 😉 Nous avons pourtant cru à moment donné que nous n’arriverions pas jusqu’ici dans les temps… « Une histoire de bus encore ? » penserez-vous… Oui le bus !

Vendredi 29 décembre nous étions encore dans le sud du Laos à Tad Lo, nous avions réservé auprès de « Smiling taxi » – le tuk-tuk de Tad Lo-  4 billets pour un sleeping bus jusqu’à Vientiane. Pour aller du plateau des Boloven jusqu’à Vientiane, la capitale du Laos, il faut compter 11h de bus ; alors autant les faire de nuit pour ménager les enfants et notre patience, mise à rude épreuve pendant ces heures de transport.

  • Sleeping-bus Tad Lo- Vientiane : 200 000 Kip par personne, 190 000 Kip par enfant ; 780 000 Kip pour nous 4, environ 90$.

 Donc jusque-là tout va bien, nous attendons tranquillement à « Fandee Guesthouse » l’arrivée de « Smiling Taxi » qui doit nous emmener jusqu’à notre bus de nuit.

15h30 – Toujours pas de tuk-tuk… Le bus est à 16h. Nous patientons avec en tête l’histoire de notre pick up trop tardif lors de notre passage de frontière au Vietnam 

15h45 – « Smiling Taxi » arrive ! Nous chargeons les enfants et les sacs dans le tuk-tuk prêts à partir mais, notre chauffeur de tuk-tuk s’en va et nous laisse là dans le tuk-tuk… « Elle va où maman ?!! » me questionne Lily. « Si je le savais… ! »

Quelques minutes passent, puis elle revient avec la voisine de la guesthouse et nous fait comprendre qu’on doit monter dans le 4×4 avec elle et la voisine. « Why ??! » Elle ne parle que trop peu anglais, nous ne savons pas ce qu’il se passe.  « No problem, no problem… ! » Et comme Ludo dit quand un Lao dit « No problem », c’est là où tous les ennuis commencent.

 Nous déchargeons donc les sacs du tuk-tuk sans oublier les enfants et rechargeons l’ensemble dans le 4×4. Pendant ce temps l’heure tourne…et nous finissons par quitter Tad Lo tous dans le 4×4, la voisine, sa fille et le chauffeur de tuk-tuk à l’avant, moi à l’arrière avec Lily et Jonas et Ludo dans la beine du pick-up avec les sacs. Pour où ? Nous ne le savons toujours pas…

Quand je vois le 4×4 prendre la route en direction de Salavane, je commence réellement à me poser des questions… Nous avions déjà pris cette route deux jours auparavant pour visiter les villages aux alentours et je sais bien que Salavane est dans la direction opposée du trajet de notre bus. J’interpelle le chauffeur de tuk-tuk à plusieurs reprises et toujours cette barrière de la langue qui ne nous permet pas un seul échange… Elle finit enfin par appeler Loïc, le gérant de « Fandee Guesthouse » sur Tad Lo et lui demande de faire l’interprète. Loïc m’explique qu’il y a eu un gros accident sur la route, notre bus est bloqué, le pont entre Tad Lo et Salavane est fermé. Nous comprenons alors qu’avec le 4×4, elles sont en train de nous emmener jusqu’à notre bus à qui elle a demandé d’attendre.

 Je n’y crois pas… A ce moment-là, je ne pense plus à notre « hypothétique » bus que nous prendrons ce soir pour aller fêter notre nouvel an à Vientiane, non ; je pense à ce dévouement, à la façon dont ces deux femmes sont en train de se décarcasser pour nous faire prendre ce bus. Au volant, une voisine qui a abandonné ce qu’elle faisait comme ça pour emmener des étrangers à des kilomètres prendre un bus ; à côté, notre chauffeur de tuk-tuk, en aucun cas responsable de ce qui est en train de se passer, mais qui est pourtant là en train de nous accompagner… Et nous l’aurons ce bus !

 

IMG_20171230_171806.jpg
Un pont bloqué…

C’est à 7h que nous arrivons le lendemain à la gare routière de Vientiane ; et c’est encore à moitié endormi que nous en descendons. Dehors, les chauffeurs de tuk-tuk collectifs sont déjà aux aguets. « Tuk-Tuk, where do you go… ? » Après une nuit dans un sleeping bus, on a juste envie de répondre « in my bed ! » Laissez-moi dormir 😉 Mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Trajet de la gare routière en centre-ville en tuk-tuk collectif : 20 000 Kip par personne, environ 3$.

 

« Il y a une piscine !! Une piscine Lily ! » crie Jonas en arrivant à notre hôtel « La Villa Sisavad ». C’est Thomas et Laura, nos bloggeurs rencontrés au Vietnam qui nous avaient parlé de cette adresse. « Propre, bien situé et avec une piscine, ça devrait plaire à Lily et à Jonas. » nous avaient-ils conseillé. S’ils voyaient le sourire de Jonas ce matin, ils comprendraient de suite qu’ils ont fait un carton plein 😊

Nous voilà donc, nous sommes aujourd’hui le 31 décembre et le décompte a commencé avec 6h d’avance pour nous. « On fait la fête ce soir ! » nous lance Lily.

Quand nous quittons la chambre pour « aller faire la fête » comme dirait notre fille, nous prenons la direction du Mékong, à l’hôtel on a entendu dire qu’il y aurait beaucoup d’animation dans le coin. A notre arrivée, les rues sont déjà agitées, la dernière soirée de l’année se prépare.

En toile de fond, un coucher de soleil sur le fleuve, quelques musiques qui résonnent de-ci delà et l’excitation de nos jeunes aventuriers.

 

Et puis ce convoi de voiturettes électriques qui attend le long de l’avenue. « Tu crois que c’est pour transporter des personnes importantes ? » demandais-je à Ludo. La télévision est là devant le convoi prête à filmer. Le convoi démarre, dans une des voiturettes une rangée de 4 sièges disponibles, Ludo ose et s’avance, nous montons ! 😊

« Trop bien papa !! C’est trop bien ! On est monté ! … Mais on va où ?!! » … Nous n’en savons rien – on a déjà vécu cette scène il y a 2 jours non ?! –  les voiturettes avancent dans Vientiane, à chaque carrefour, la police bloque la circulation ; « Vientiane by night » s’offre à nous en premières loges, c’est extraordinaire.

Quand nous passons devant le monument de la Victoire – qui au passage ressemble étrangement à l’Arc de Triomphe de Paris- nous comprenons que ces voiturettes nous emmènent tout droit pour un tour des grands monuments de Vientiane en mode VIP. Juste inespéré !

IMG_E9949

 

Au loin, un monument gigantesque se dessine, magnifiquement éclairé… Le Pha That Luang est maintenant devant nous ; les voiturettes s’arrêtent, les personnes en descendent et prennent la direction du monument. Nous hésitons, on descend, on attend… ? Le chauffeur nous explique qu’il y a 15 minutes d’arrêt. Nous descendons.

Le Pha That Luang est le monument national le plus important du Laos, il symbolise la religion bouddhique et la souveraineté laotienne. C’est le monument le plus sacré, il est censé contenir un cheveu de Bouddha. C’est lui qui figure sur les armoiries du Laos et sur les billets de banque.

 

Autour de ce monument ce soir, c’est une « explosion » religieuse, des centaines de laotiens sont là, réunis pour la soirée ; ils sont venus en famille tous vêtus en blanc, entre amis, jeunes, moins jeunes, assis sur des grands draps au sol, chacun se prépare à une soirée de fête, à une soirée de prières ; autour, des bougies par centaines, des fleurs par milliers et cet odeur d’encens qui flotte. L’ambiance y est magique…

 

Quand les voiturettes redémarrent, nous sautons dedans ; quelques minutes passent et un nouvel arrêt. Ludo plaisante avec le chauffeur « Coffee Time ?! » … « Yes ! We stop ten minutes » … De mieux en mieux, dans un petit parc, un grand buffet avec des boissons chaudes et quelques gourmandises à déguster. « Des chocolats chauds papa ! On peut en prendre ?! » demandent les enfants. « C’est vraiment la fête ! » me dit Lily en rigolant, son chocolat chaud à la main. Je souris.

IMG_9942

Puis nous repartons ; quand les voiturettes s’arrêtent au monument de la Victoire, nous décidons d’écourter notre découverte de « Vientiane by night » pour rejoindre les festivités sur la place de la fontaine.

La fontaine Nam Phou est la plus célèbre fontaine de Vientiane surtout pour sa place privilégiée. Autour de cette petite place, quelques cafés et restaurants, mais ce soir une scène y est aussi dressée avec un concert. C’est au « Moonlight Lounge » que nous ferons notre décompte ce soir. En terrasse, quelques tapas, une bonne bouteille, une soirée de nouvel an exotique !

Quant à Lily et Jonas, ils s’en donneront aussi à cœur joie ce soir sur cette place ; anglais, laotiens, français, chinois, peu importe car ce soir pas besoin de parler pour jouer et lancer des cotillons, ce soir nous sommes tous là pour la même chose « faire la fête ! », n’est-ce pas Lily 😉

 

Notre petite vidéo 😊

 

 

Où dormir à Vientiane ?

  • Hôtel Villa Sisavad

19 $ la chambre double, petit déjeuner non inclus.

Chambre propre, literie confortable, bonne connexion wiFi, bien situé et la piscine !

2 réflexions sur « Vientiane – « 3,2,1… Bonne année! » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s