Côte Sud de l’Irlande, attention au départ…

Irlande – jour 4 – de Cobh à Skibbereen

en Irlande

 

Wild Atlantic Way et nos premiers joyaux.

 Ce matin nous prenons la direction de Kinsale pour rejoindre la Wild Atlantic Way, une route de 2500 km qui relie la côte sud à celle du nord, cette route permet d’explorer toute la côte ouest irlandaise. Dès nos premiers kilomètres nous sommes tellement émerveillés qu’après chaque virage nous nous arrêtons pour une photo, une vidéo ou simplement profiter du spectacle. Le vent souffle, il fait froid mais peu importe la magie des lieux fait son effet…

 

« Et on voyage où aujourd’hui maman ?! » … « Mais tu sais bien où nous sommes Jonas ?!… En Irlande ! » … « Non mais dans le temps des vikings, des chevaliers… ?? » Je souris… « Aujourd’hui, on voyage au temps de Napoléon ! Nous allons voir une grande tour qui a été construite pour se protéger de ses attaques ! »

A l’époque, les anglais redoutaient grandement une invasion de Napoléon, ils ont donc construit de nombreuses tours le long de la côte pour s’en protéger. Ces tours, comme celle du Old Head Signal Tower Heritage, communiquaient entre elles grâce à un système de boules et de drapeaux « flags and balls signaling system ». Devant le panneau, Lily et Jonas s’amusent à décoder le système. Nous grimpons en haut et c’est un extraordinaire panorama que nous avons sur l’océan et le phare au large. Le vent souffle toujours autant, « on pourrait s’envoler !! » me crie Jonas.

 

Kinsale a aussi la réputation d’être la capitale gastronomique de l’Irlande, laissons-nous tenter 😉 « C’est toi Jonas qui va être content ici en Irlande ! » lui avait-on expliqué à Dublin en voyant une affiche de Fish and Chips. J’ai lu qu’au Dino’s, le Fish and CHips faisait justement la réputation de l’adresse, mais pas que, si vous passez par-là, laissez-vous tenter par la soupe du jour avec son pain noir fait maison, un vrai délice !

 

Quand nous reprenons la Wild Atlantic Way, ce n’est que pour quelques kilomètres… Nous pourrions nous arrêter comme cela à longueur de temps mais « on arrivera jamais au Connemara si vous continuez comme ça !! » crie Lily. Oui Lily crie et Lily n’attend qu’une chose en Irlande c’est de voir les lacs du Connemara 😊

Là aujourd’hui ce n’est pas un lac que va découvrir Lily, mais une abbaye, encore un joyau sur notre route. A première vue, l’abbaye de Timoleague semble en ruine mais les commentaires que j’avais lu à son sujet nous pousse à aller au-delà… Et nous avons raison, c’est splendide ! Les lumières entre les murs de cette abbaye franciscaine sont si douces, une puissante sérénité se dégagent de ces lieux ; à l’intérieur elle nous offre un romantique cimetière en bord de mer, nous sommes sous le charme.

 

« Et on dort où ce soir ?! » Rappelez-vous notre petit rituel 😉 La fin d’après-midi est proche et nous poursuivons notre route sur la côte sud de Cork. La météo nous semble aussi sereine que l’abbaye que nous venons de quitter. « Tu crois qu’on pourra sortir la table et les chaises papa ce soir ?! » … « Bien sûr !! »

C’est sur les hauteurs du lac salé de Skibberren que Ludo nous trouve notre « premier petit paradis sauvage ». Et pour qu’un « nightspot » soit idéal, nous avons dit 1- ne pas déranger les locaux, ça c’est bon ! 2- avoir une vue pour le coucher de soleil et le petit déjeuner, là on est parfait ! et 3- être à plat pour ne pas tomber sur l’autre en dormant ; et bien sur ce point-là nous avons encore quelques progrès à faire 😊 😊 Une première nuit sauvage mémorable !

 

 

 

Irlande – jour 5 – de Skibbereen à Allihies

 

en Irlande

 

Plus au Sud, impossible !

Commencer notre route avec en fond le Lough Hyne et les doux rayons du soleil fait un bien fou… Surtout après une nuit en mode « glissade »… Il faudra se souvenir du point 3 pour trouver un bon « nightspot »… A plat !! Pour éviter de rouler sur son voisin ou ceux d’en dessous ! Le Lough Hyne est un magnifique lac salé alimenté seulement par l’eau de mer en marée haute. Ici, tout est d’un calme…

DSC_1313

 

« Oui Lily nous roulons toujours dans la bonne direction !! » Je vais tout de même éviter de lui dire qu’aujourd’hui nous allons encore plus au sud – le Connemara c’est plus haut 😉 – descendre plus bas c’est d’ailleurs impossible car Mizen Head est la pointe la plus au sud de l’Irlande.

Sur la route qui nous mène au phare de Mizen Head, ce sont falaises abruptes, petites criques, troupeaux de moutons en liberté et la magnifique plage de Barleycove; le temps semble s’écouler ici avec encore plus de lenteur.

 

 

Nous arrivons à Mizen Head, au loin un paysage de falaise découpées et des rouleaux d’écumes ; face à nous l’océan Atlantique déchainé. Pour atteindre le phare, il faut franchir une large faille avec un pont… « Courage maman, tu vas y arriver ! » me souffle Jonas. Jonas sourit, je regarde droit devant et j’avance avec lui ; il me tient la main… « Tu vois maman tu y es arrivé !! Au retour, tu pourras même regarder en bas !! » … Une prochaine fois peut-être 😉

La vue d’ici est impressionnante ! On dit que le cap est souvent envahi de brouillard si bien que pour guider les bateaux il n’y a pas si longtemps on n’avait encore qu’un moyen, faire sauter des charges de dynamite. Très sécurisant !

Nous descendons jusqu’à une terrasse en contrebas, de ce point l’océan semble encore plus déchainé, ce n’est pas étonnant pensais-je que la liste des naufrages dans le coin soit si longue.

IMG_4631

 

« Ça doit être bizarre de vivre dans un phare ! » se questionne Lily. Dans le Visitor’s Centre, la vie et les pièces d’un phare y sont reconstituées, Lily observe en silence pendant que Jonas est fasciné par les photos des animaux vivant dans la péninsule. « Non mais ça doit être bien quand même, ils doivent pouvoir lire toute la journée tranquillement… Mais ça doit être long quand même quand on est seul… »

Nous aussi ce soir nous dormons au chaud !… Mais pas dans un phare 😊 Nous rêvons tous d’une douche bien chaude et d’un peu d’espace. Ce soir le temps ne s’annonce pas aussi doux que la veille alors une chambre, une vraie est la bienvenue ! Direction Allihies !

IMG_4636

Sheeper se met donc en route pour le petit village d’Allihies dans la péninsule voisine, celle du Beara. On dit que cette péninsule est l’une des moins fréquentées de toute la côte ouest, certains disent même qu’ils ont l’impression de déranger le mode de vie des habitants, c’est pour dire…

Pourtant, ce soir quand nous poussons la porte du O’Neill’s, c’est bien un accueil à l’irlandaise auquel on a droit, chaleureux et convivial comme à chaque fois depuis que nous sommes en Irlande. Quelques jeunes irlandais discutent et rient au comptoir un verre à la main, un père et sa fille partagent un fameux Chip and Chips à une table, plus loin deux hommes plus âgés discutent accoudés au comptoir deux pintes de Guinness devant eux. Une scène de vie irlandaise, chaleureuse et bien vivante.

Ce soir, nous profitons de cette douceur et de cette chaleur avant de reprendre notre route demain pour une nouvelle aventure un peu plus haut, « on avance tout doucement vers le Connemara » comme dirait Lily 😉

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s