De Achill Island à Sligo, last kilometers in Ireland before we leave…

Irlande – jour 11 – de Leenane à Newport

 

en Irlande

 

Une plage paradisiaque sur l’île d’Emeraude.

« Non maman, viens on reste plus longtemps !! Je n’ai pas envie de partir du Connemara !! … Plus tard je reviendrai et j’aurai ma ferme ici !! »

IMG_5092

 

Vous l’aurez tous compris, nous avons eu un vrai coup de cœur ici, comme sur la péninsule de Dingle, comme dans le Killarney Park, comme aux falaises de Moher… En fait il est difficile en Irlande de ne pas être touché par chaque paysage au détour de chaque virage, il est difficile de ne pas être touché par un chaleureux bonjour en passant une porte, par un égarement entre deux routes… L’Irlande est à elle seule un ravissement, pas besoin de se rendre dans un endroit précis, se laisser porter sur cette Atlantic Way est une aventure si merveilleuse…

 

Aujourd’hui nous reprenons la route pour aller encore un peu plus au Nord jusqu’à Achill Island, la plus grande des îles irlandaises ; elle est reliée à la terre par un pont. Nous décidons de suivre l’Atlantic Drive pour longer la côte, on dit qu’elle est superbe, oui je sais je me répète mais je vous assure que c’est vrai 😉 !

Ce qui nous intéresse surtout c’est la pointe de l’île, j’ai lu qu’il y avait une plage paradisiaque, digne des plages tropicales ! A peine 15 jours qu’ils sont rentrés d’Asie et ils sont déjà en manque allez-vous penser… Vous avez raison ! Alors direction Keem Beach 😊

Le long de cette Atlantic Drive c’est un panorama époustouflant le long de la côté, falaises à pics avec un océan déchainé, versants verdoyants, des moutons en liberté de partout, c’est grandiose !

IMG_5130

 

Au détour d’un virage – oui les virages en Irlande cachent de jolis trésors ! – donc je disais au détour d’un virage, une petite plage en contrebas, isolée avec un sable blanc digne de certaines plages d’Asie et son eau turquoise… Voilà, nous y sommes ; avec la température en moins, il nous manque quelques degrés !

 

« On va se baigner ?! » demande Jonas tout excité à la vue de cette plage. Jonas n’a pas encore réalisé qu’il porte une doudoune et un bonnet dès qu’il sort de Sheeper… La baignade attendra une prochaine fois mais le jeu non ! Lily et Jonas passeront un long moment à jouer, rire, sauter et construire aujourd’hui dans ce petit paradis. C’est de surprise en surprise que l’Irlande mène son voyageur, quand on croit qu’on a vu le meilleur, on se trompe, il y a encore une belle promesse là-bas après ce virage…

 

 

Irlande – jour 12 – de Newport à Sligo

en Irlande

 

Abbaye quand tu nous tiens…

8h – « On est bien ici aussi… On a plus de place quand même ! » Nous avons trouvé une nuit dans le mobilhome de Neal sur AirBnB à côté de Newport ; une douche chaude, une machine pour le linge et un peu de confort au chaud cela ne fait pas de mal 🙂 Nous avons donc agrandi notre espace de vie de quelques mètres carrés et déjà Lily et Jonas ont l’impression d’avoir de vivre dans un palace « regarde c’est trop bien, on peut même se déplacer entre la chambre et la table 😊 😊 » Nous rions avec Ludo.

12h – Nous reprenons tout juste la route, besoin de prendre son temps ce matin et de profiter de notre « château » 😉. Nous devons rejoindre Belfast en Irlande du Nord dans deux jours et nous choisissons de faire une halte à Sligo pour éviter de devoir filer une journée entière sur la route. Avant de quitter Newport, je demande à Ludo de nous arrêter à Burrishoole Abbey ; c’est une petite abbaye au bord de la baie. Le paysage est d’une sérénité totale, les photos parleront aujourd’hui pour moi…

 

Irlande – jour 13 – de Sligo à Belfast

en Irlande

 

Notre quotidien dans 6 m2

La lumière du jour perce à travers les trous des rideaux, le bruit du fracas des vagues raisonne, la lueur du jour vient chatouiller notre visage. Dormir dans un van, c’est se réveiller au rythme du soleil, c’est très agréable, bon d’accord parfois moins 😉

Ces derniers jours nos réveils ont été bien meilleurs que ceux à notre arrivée ; généralement la météo est un vecteur important quand on voyage ; en van j’ai envie de vous dire qu’il l’est encore plus !

Je m’étire, Ludo se tourne, les enfants dorment, c’est encore silencieux au dessus ; je sors de mon duvet, lève un rideau et je profite de ce moment parfois très court avant qu’une petite tête se penche ! Ludo s’étire à son tour puis chacun son rôle, il range les duvets, replie le lit pendant que je prépare le petit déjeuner. Lily se cache avec la liseuse dans son duvet pendant que Jonas profite de cette langueur encore bien au chaud au fond du sien aussi. Puis Ludo fait le tour des fenêtres pour lever les rideaux, ranger quelques affaires. « Le cacao est chaud ! » Les enfants descendent. Les habitudes s’installent vite même en dehors d’un quotidien « normal ».

« C’est quoi le programme aujourd’hui ? » questionne Jonas. « Oui j’ai besoin de savoir où on va quand même ! » C’est le temps du petit-déjeuner qui permet de « valider » la journée. Quelle route ? Qu’allons-nous voir ? Et quel point de chute ce soir, vers où serons-nous ?

Je débarrasse le petit-déjeuner pendant que Ludo recherche notre prochain  « coin pour dormir » et que Lily et Jonas se lavent les dents. Un brin de vaisselle pour papa pendant que maman finit de ranger. « Chaque chose à sa place est la règle d’or de la vie dans le van.

Quand le soir vient et que nous avons notre « nightspot » , le coucher est tout aussi ritualisé, je déplie le lit pendant que papa finit la vaisselle, les enfants sont déjà en haut, Jonas avec son histoire audio et Lily avec sa liseuse.

Depuis le début de l’aventure avec Sheeper, c’est Ludo qui conduit, il aime ça comme il dit ; et comme tout couple au volant, pilote et copilote ne sont pas toujours d’accord… Les pauses « photos » et « toilettes publiques » sont les plus fréquentes.

La journée en van est rythmée par nos visites et nos pauses « regarde c’est trop beau, c’est magnifique, c’est génial ! » Voyager en van ne ressemble aucunement à l’aventure que nous avons vécu pendant nos 6 mois d’Asie en sac à dos, voyager en van c’est se sentir libre d’aller où bon nous semble mais c’est aussi manquer de rencontres et de partages que nous avions tant aimé et que nous ne retrouvons pas encore. Une « voyageuse vaniste » raconte dans un de ces récits « c’est important de ne pas rester enfermer dans notre coquille sur roue, de rester ouvert aux autres »

Aujourd’hui nous rejoignons l’Irlande du Nord et Belfast et comme dans toute grande ville, les « nuits sauvages » sont problématiques, nous avons donc décidé de sortir de notre coquille et d’aller à la rencontre de Jack. Nous avons réservé un AirBnB sur trois nuits, Jack nous attend donc dans sa maison pour vivre un de ces moments de partage que l’on aime tant 😊

Mais avant nous vous partageons quelques photos et « spéciale vidéo » de notre quotidien de « vanistes »…

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s