Avant qu’il n’en reste qu’un… *

« Maman, tu crois qu’il y a des sources chaudes là-bas ? Et Nessie, tu crois qu’elle existe vraiment ? Et il y a beaucoup de route ? Et on pourra se baigner tu penses ? Tu emmèneras du milka maman hein ? Parce que là-bas ils ne doivent pas en avoir ! »

Je regarde Jonas en souriant puis j’attends quelques secondes pour être certaine qu’une autre question ne reste pas en suspens. Et…

« Là-bas, non Jonas la terre n’est pas aussi chaude qu’en Islande même s’il y a un gentil volcan éteint qui veille sur sa capitale ; Nessie je ne sais pas si elle est bien là, certains pensent qu’elle existe mais beaucoup disent aussi que ce n’est qu’une légende. Oui de la route il y en aura, 17h environ. Se baigner, pourquoi pas, mais je crains que ta « trempette » soit rapide ! »

Jonas est rassuré ; puis, « Et le milka maman ! Tu as oublié le milka ! »

J’éclate de rire. « Oui Jonas, nous emmenons le milka. » Ouf ! Nous pouvons partir 😊

Mais où va-t-on ? Une petite idée ? Nessie devrait vous mettre sur la piste, sinon si je vous dis château, pluie, 15 ans d’âge, Braveheart. Plus de doute, welcome Scottland !

drapeau ecosse

« Maman, today it’s english day ! » … « Yes Jonas, it’s Wednesday. » (NB : English day, c’est notre journée d’anglais en famille) Jonas nous rappelle à l’ordre chaque mercredi et pourtant ! Ses premiers pas en Asie avaient été terrible pour lui, la barrière de la langue l’avait bien ennuyé, lui qui aime tant partager avec les autres. Tout doucement Jonas s’était aperçu que le mime était une bonne alternative. Quelques mots par-ci par-là « Do you have menu ? Can I have wifi ? A glass of water please ? » L’essentiel d’anglais en voyage version Jonas : je mange, je ne meure pas de soif et je me connecte au monde.

Du côté de Lily, les quelques mois en Asie ont remplacé de sérieuses années de leçons d’école. Lily et son oreille.  Elle ne dit rien, elle écoute, écoute, écoute… Jusqu’au jour où, lors d’une visite elle me reprend « non maman, ce n’est pas tout à fait ce qu’il a dit le guide ! » Je souris ; c’est elle qui a raison, je passe le relai. « Bravo Lily, tu vas pouvoir traduire à ton frère maintenant ! »

Aujourd’hui, il semble que Jonas ait quelque peu digéré son ‘blocage’ linguistique. « S’il y a bien un endroit Jonas où tu vas entendre parler anglais, c’est au Royaume-Uni, alors… » lui ai-je confié un matin. « Non mais maman, c’est en Ecosse que l’on a dit qu’on partait, pas au Royaume-Uni ! »

Nouveau sourire. « En plus de l’anglais, c’est la carte de l’Europe que nous devons revoir mon chéri ! » Donc voilà, l’essentiel d’anglais en voyage version Jonas s’est étoffé « How did you say gnocchi in english mummy ? » Mais il ne pense qu’à manger cet enfant ! penseront certains. Je crois plutôt que ce sont les 4 jours de riz blanc du petit-déjeuner au dîner -déjeuner et goûter compris- pendant notre périple dans les îles Komodo en Indonésie qui l’ont bien marqué 😊. Besoin de s’assurer ‘une sécurité gastronomique’ maintenant.

Et Lily ? Lily papillonne depuis qu’elle sait que nous préparons ce nouveau périple. Non pas de passion pour l’apple pie ou les histoires de fées et de châteaux… « Harry Potter maman ! C’est le pays de J.K Rowling : Poudlard, Hermione, le quai 9 ¾ ; toute l’histoire d’Harry Potter a été imaginé là-bas ! Mais tu te rends compte !! » La magie des sorciers brille dans ses yeux, ça y est Lily est déjà de l’autre côté de la Manche 😊

Mais alors, pourquoi l’Ecosse ??

Ce soir-là, quand nous lançons l’idée d’une aventure dans les Highlands aux enfants, nous leurs proposons de réfléchir à une chose qu’ils aimeraient vraiment voir ou faire pendant notre road trip.

« Le Loch Ness ! » s’écrit Jonas. « Je veux voir le monstre du Loch Ness ! Comment il s’appelle déjà ?! » ajoute-t-il.

Lily prend son temps et puis calmement propose « des shetlands, je rêverais de voir des shetlands maman ». Je fais la mou et Lily comprends vite que cette fois cela sera plus difficile que les poneys islandais. Puis elle ajoute « alors une plage, j’aimerai voire une jolie plage écossaise »

Ludo, quant à lui, a besoin de grands espaces, son baromètre ‘vie sauvage’ est en chute libre depuis ces derniers mois. Moi, c’est d’évasion j’ai besoin 😉

Il convient de préciser qu’à l’origine de notre choix de « road trip écossais », il n’était ni question d’un monstre au fond d’un lac, ni de sorciers en plein combat de quidditch, ni dans l’idée de porter une doudoune en plein été ! Non, non.

Avril 2018 – Alors que nous quittons Belfast en ferry pour rejoindre l’Angleterre, nous débarquons à Cairnryan en Ecosse. Premiers kilomètres de ce côté-ci du Royaume-Uniset Lily nous demande « Nous sommes où ici ? » – « En Ecosse Lily, mais nous ne sommes que de passage, notre ferry pour l’Islande nous attend au Danemark dans 3 jours » – « C’est dommage maman, c’est beau ici. » – « Oui, tu as raison Lily, l’Ecosse semble magique. Nous reviendrons ! »

Février 2019 – « Dieppe-Newhaven, c’est ce ferry qui me semble le mieux pour traverser » Ludo se tourne vers moi et je lis dans ses yeux « vivement ! » Puis tout s’accélère.

Même si nous aimons cette part d’inconnu et de liberté qui permettent de vivre de délicieuses aventures, un road trip s’esquisse du bout des doigts.

Même si l’Ecosse n’est pas aussi étendue que l’Irlande, elle abrite une quantité de richesses et nous devons faire des choix, ‘dessiner’ notre route : des lochs aux vallées profondes, des aigles royaux aux extraordinaires paysages isolés, des îles hébrides à Edimburgh, des châteaux gorgés d’histoire aux écossais au caractère bien ‘trempés » ; l’Ecosse est un vrai trésor.

Juin 2019 – « 20 jours ce n’est pas suffisant… » Ludo me regarde « Je savais que tu dirais cela ! » Et Lily de me répondre « Nous y retournerons alors maman ! »  Lily apprend vite 😉

Juillet 2019 – « Dans quel sens nous le faisons ce tour ? » Avec Ludo nous sommes d’accord, nous préférons finir ce road trip par ce qui nous tient le plus à cœur : les îles de Skye avec celles d’Harris et les highlands de la région de Glen Coe. « Nous roulerons donc en sens inverse ! A l’anglaise 😉 »

D’Edimburgh à Fortingall, nous poursuivrons jusqu’au Loch Ness à la recherche de Nessie, d’Inverness aux plages d’Apple Cross en suivant la splendide route qui passe par Torridon, nous ne manquerons pas de faire une halte au joli village de pêcheurs de Plockton avant de rejoindre les merveilleuses Skye et Harris. Puis, nous redescendrons tout doucement en empruntant la route des îles jusqu’à Fort Williams sans oublier le viaduc de Glenfinnan et le passage du Poudlard express ! Pour finir sur les rives du Loch Lomond après avoir traversé la vallée mystique de Glen Coe.

Voilà, en théorie, c’est notre route. En pratique… On improvise 😊

 

 

 27 juillet 2019 – « Tu as fermé ? Les poules Jonas, elles ont de l’eau, des graines ? Et les chats Lily c’est bon ? Qui a arrosé le potager ? Nous avons les passeports ? Doudou, Pika, Carotte ? (Ce sont les doudous !) Maman, il est où Actarus (le chat), je n’ai pas fait de bisou à Actarus ! » 11h – « Tout le monde est attaché ? Scotland nous voilà ! »

 

 *NB : Petite référence en lien avec le titre de notre article « Avant qu’il n’en reste qu’un » : c’est un clin d’œil aux films et séries des années 90 « Highlanders ». 😉

Comment traverser la Manche et pour combien ?

Notre choix s’est porté sur un ferry Dieppe-Newhaven. Pourquoi ?

  1. Un temps de traversée relativement court, seulement 4h.
  2. Newhaven – Londres 2h : nous avions décidé de faire un passage par Londres (une petite pause ‘so British’ de 2 jours) et Newhaven se trouve juste au sud de Londres, c’était donc un bon compromis pour nous éviter trop de détour.
  3. Le prix : 330 € aller-retour pour 4 personnes ( 2 adultes + 2 enfants) et le van en période estivale.

Voici le lien de réservation du ferry : http://www.directferries.com

 

 

Une réflexion sur « Avant qu’il n’en reste qu’un… * »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s