Archives du mot-clé volcan

Gunung Bromo – Java Est

Samedi 21 octobre

Malang – Cemoro Lawang : 110 kms, 4h de route à l’aller et 3h pour revenir !

Nous avons même cru que notre chauffeur n’arriverait pas à nous monter jusqu’en haut !

Beaucoup d’agence de voyage sur Malang et Probolinggo proposent des circuits organisés 2j 1nuit pour 1 600 000 RP par personne. Quelques recherches sur internet, un peu de lecture, nous décidons d’organiser seul notre ascension.

1ère étape, nous avons réservé notre nuit sur Cemoro Lawang via Traveloka, un site de réservation en ligne pour les billets d’avion, de train et les hôtels, un « Booking » quoi.

« Maman, on dort au bord d’un volcan ce soir ! Tu te rends compte ! » Oui, je sais 😊. C’est au Tengger Inda que nous avons réservé une vraie chambre familiale pour 440 000 RP, environ 28€ ; un prix plutôt abordable ici compte tenu des prix du secteur.

D’après « Lonely » ce village offre une vue spectaculaire sur Gunung Bromo.

2ème étape, comment s’y rendre ? Un mini-bus de Malang ? Un Train jusqu’à Probolinggo et un bemo pour finir ? Une voiture avec chauffeur ? Nous demandons à Vita qui nous héberge à Malang si elle peut nous trouver un chauffeur. 900 000 RP aller-retour. Nous acceptons. Nous apprendrons par la suite, en discutant avec un chauffeur sur Cemoro Lawang que c’était vraiment un bon tarif « Really Cheap !

3ème étape, en route 😉 « Lonely » annonce que de Cemoro, cela prend 1h via un sentier pour arriver jusqu’au versant du Bromo, il est facile à suivre de jour grâce aux repères en pierre blanche.  

Ah oui, mais qui est Bromo ?!

On dit ici que le Gunung Bromo ne s’oublie pas de sitôt. Et vous voulez que je vous dise … c’est la réalité ! Tel un vrai paysage lunaire, gigantesque, le site volcanique autour du Bromo est d’une beauté surréaliste. Le Gunung Bromo (2 392m) s’élève des profondeurs de l’ancienne caldeira du Tengger. C’est l’un des trois volcans qui ont émergé d’un vaste cratère de 10 km de diamètre, l’actuelle mer de sable volcanique et de cendres que nous devons traverser pour arriver au pied du volcan.

Nous y sommes ! Devant nous, le Gunung Bromo, nous sommes entourés de hautes falaises qui forment les lèvres du cratère. Nous traversons à présent la féérique Laotian Pasir, cette mer de sable volcanique et de cendres. Il est 14h, nous avons vu qu’il nous fallait 1h pour rejoindre le pied du volcan et 253 marches ensuite pour arriver jusqu’au cratère. « Regarde Papa, une tornade !! » Nous avons droit à un joli spectacle. Une mini tornade de sable s’est formée et avance, les enfants essaient de la rejoindre ; trop tard…

A cette altitude, la chaleur n’est pas aussi étouffante. Nous avons même prévu des petites laines pour le retour. La nuit tombe très vite et nous pensons revenir avant mais on ne sait jamais. « Quelqu’un a pensé à la frontale ?! » « Oui Papa ! Et il a même le couteau pour les ours » répond Jonas 😉 On est paré alors !

Le Bromo n’est pas seulement l’un des sites les plus impressionnants du pays, c’est aussi pour les fidèles hindous l’une des trois montagnes les plus sacrées. On peut en croiser parfois venus de Java ou de Bali, ils y viennent déposer des offrandes pour satisfaire le volcan et les dieux.

_copie-0_IMG_4902

« Maman, j’ai du mal à respirer ! » C’est le soufre. Quelques indonésiens sont là en bas pour nous vendre des masques pour se protéger des fumées, d’autres proposent des bouquets de fleurs pour les offrandes. On a la panoplie 😉

Arriver jusqu’à l’escalier qui mène au cratère est déjà une jolie « grimpette » 😊 Il nous reste les escaliers ! « Ca fait combien d’étages Papa 253 escaliers ?! » Cela en fait pas mal… « Monte et regarde devant toi ! »

 

 

Nous voici arrivé au bord des entrailles sulfureuses et fumantes du volcan. D’ici, la vue est imprenable sur la Laotian Pasir jusqu’au bord du cratère, à côté le Batok, le voisin du Bromo et à sa base un temple hindou. Le bruit est impressionnant, la terre gronde. Nous avions commencé à entendre ce bruit sourd lors de notre ascension mais d’ici ce grondement raisonne fort. L’odeur du soufre aussi explose. Nous nous avançons un peu sur la crète mais je ne me sens pas en sécurité. Je préfère que nous redescendions au moins les marches.

 

Pause gouter et thé 😉 Oui, il y a le retour ! Autant reprendre quelques forces. Assis ici dans ce paysage surréaliste, nous pouvons aisément comprendre que d’innombrables mythes et légendes s’en soit inspirée.

On raconte que le cratère du Tengger aurait été creusé avec la moitié d’une coque de noix de coco par un ogre éperdument amoureux d’une princesse.

Sur le retour, dans la Laotian Pasir, Lily et Jonas ramassent quelques pierres volcaniques pour offrir aux copains et copines. Ils sont impressionnés par le bruit que font les pierres quand elles retombent et par leurs formes. Des cavaliers nous proposent de nous ramener, des motos aussi mais « Non ! nous sommes de grands marcheurs ! » comme dit Jonas. Quelques minutes plus tard, Jonas reviendra sur sa théorie et tentera de rattraper une moto 😉

Il est 17h15, quelle ponctualité ! Juste à l’heure pour le coucher du soleil. Au loin, le Bromo toujours fumant et cette mer de sable volcanique qui change doucement de couleur avec la nuit qui arrive.  Le spectacle est magnifique, la fraîcheur tombe vite. Ce soir nous dormirons depuis la 1ère fois depuis longtemps sous des couvertures.