Pulls en vue !!! … Par Lily.

Mardi 10 Avril

Nous sommes au Connemara en Irlande et ici, il y a des montons de partout ! Aujourd’hui nous allons visiter le Sheep and Wool Centre à Leenane, c’est un centre qui va nous apprendre à préparer la laine avant de la tisser, puis nous irons voir une ferme qui se surnomme Killary Sheep Farm un peu plus loin. Là-bas nous apprendrons le métier d’éleveur. Nous sommes trop impatients avec Jonas, ça nous changera de la marche !

1ère étape : la tonte.

La tonte a lieu une fois par an en été, comme ça il ne fait pas froid pour les montons. Pour tondre les montons les éleveurs utilise des tondeuses spéciales mais avant ils lavent les montons dans la rivière.

 

 

2ème étape : le démêlage de la laine.

Les éleveurs prennent un léger bout de laine de la tonte et tire la laine avec une grosse brosse qui s’appelle une étrille. Ils continuent comme ça pendant un petit moment avant de changer de sens et de re démêler la laine en tirant de chaque côté. Ils changent trois fois de sens pour que la laine soit bien démêlée. Avant on nous explique que c’était le travail des enfants.

 

 

3ème étape : le filage.

Il y a trois façons de filer.

Au tout début, ils utilisaient le fuseau mais comme ce n’était pas pratique, ils ont inventé une grosse roue. Mais une grosse roue c’était difficile à transporter, alors ils ont inventé une plus petite roue qui filait et faisait une bobine en même temps.

IMG_5008

 

 

 

4ème étape : tissage ou tricot.

Avec cette laine filée et ces bobines prêtes, les Irlandais tissent pour faire des tapis ou des couvertures ou tricotent la laine pour faire des bonnets, des écharpes, des chaussettes …

 

 

Maintenant que nous avons appris beaucoup de choses sur la laine de mouton, nous partons les voir pour de vrai à Killary Sheep Farm, c’est une ferme d’élevage dans le Connemara.

DSC_2018

 

 

L’élément essentiel pour un élevage de moutons après le berger et les moutons, c’est un chien de berger. Grâce à lui les bergers peuvent regrouper et mettre les moutons dans les enclos.

Quand nous sommes arrivés à la ferme, il y avait pleins de chiens de berger ; le berger en a pris un avec lui et nous l’avons suivi jusque dans un champ. Là, il nous a expliqué qu’il allait nous montrer comment il regroupait ses moutons avec Salli, son chien de berger, grâce à quelques ordres simples. Le berger parle à Salli en langue gaëlique, une ancienne langue de ce coin de l’Irlande. Par exemple, il lui donne des ordres comme à gauche, à droite, tout droit, vas-y, stop. Puis, le fermier a lâché Salli à l’entrée du champ. Salli est trop forte ! Elle a fait faire un tour du champ aux moutons puis elle les a ramenés dans leur enclos. Ici en Irlande, le berger nous a expliqué qu’ils entraînaient leur chien dès l’âge d’un an. Salli a trois ans, cela fait deux ans qu’elle apprend son métier de chien de berger. Je l’ai trouvé très gentille et super rapide 😊

 

 

 

 

Quand Salli a eut fini de ramener les moutons, nous sommes allés dans l’étable. A l’intérieur, il y avait deux enclos, un pour les agneaux et pour les adultes. Le berger nous a autorisé d’entrer avec les agneaux puis de les prendre sur nos genoux.

 

 

 

J’en ai choisi un et je me suis assise sur le banc. Il gigotait dans tous les sens. Le berger a amené une caisse, dedans il y avait pleins de petits biberons. J’en ai pris un, je l’ai mis dans la bouche de l’agneau puis tout à coup il a penché la tête et il a attrapé la sucette du biberon avant que j’ai eu le temps de dire « ouf » ! Dès qu’il a eu la sucette dans la bouche il s’est arrêté de gigoter, l remuait la queue et pendant qu’il suçait le biberon, il tirait fort en avant, en arrière, en avant… Avec maman et Jonas, nous en avons nourri plusieurs comme ça. C’était très chouette et très mignon !

 

 

Pendant tout le temps que nous avons passé au Connemara, j’ai trouvé cela trop drôle de voir des moutons de partout 😊 Comme ils étaient en liberté, les bergers peignaient des ronds de couleur sur leur laine, des tâches rose, vertes, bleues, violettes… pour les reconnaître ; on aurait dit des moutons arc-en-ciel !

 

Lily.

Quelques informations utiles de maman 😊

Sheep and Wool Centre – environ 5€ par adulte, gratuit pour les enfants. 

Découvrir les moutons et la laine, c’est inévitable dans le Connemara ! Ce centre est très bien situé au bord du fjord de Killary ; certes le musée est petit mais la visite que propose le fileur (attention la visite guidée n’y est pas tous les jours ! Il faut se renseigner avant) est très agréable. Seamus – le fileur – partage avec plaisir sa passion, il prend sont temps de nous faire découvrir son métier et le patrimoine de sa région. Un moment très intéressant et ludique pour tous 😉

http://www.sheepandwoolcentre.com/index.html

 

Killary Sheep Farm – 25€ pour l’offre famille 2 adultes 2 enfants

Un lieu magique, hors du temps !! Tom nous accueille avec une gentillesse extraordinaire. Il est seul à s’occuper de sa ferme et le fait avec passion. La démonstration de son chien de berger est tout aussi impressionnante que donner le biberon aux petits agneaux. Nous y avons tous passés un merveilleux moments. Un rendez-vous inévitable dans le coin !

http://www.killarysheepfarm.com/

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s